Comment vérifier la conformité de son installation électrique ?

Une installation électrique mobilise des matériels spécifiques et la main d’un expert. Sans quoi, elle peut être faussée. Mais il y a aussi que certaines installations électriques sont réalisées dans le non-respect des normes établies. Il est donc important d’effectuer une mise aux normes électriques. Cela vous met à l’abri de certains dangers. Découvrez maintenant comment vérifier la conformité de son installation.

Établir un diagnostic électrique.

Il est important pour tout logement dont les installations intérieures ont plus d’une dizaine d’années de faire un diagnostic électrique. Le diagnostic consiste donc à faire l’état des lieux du circuit ainsi que les tensions dans le logement. C’est un contrôle qui se fait sans recours à un démontage des installations. Il ne cause donc pas de gêne. Ainsi, il est préférable que ce contrôle se fasse par un professionnel capable de délivrer un certificat de conformité. Établir un diagnostic a donc pour but de responsabiliser les propriétaires et de réparer les différentes anomalies et circuits défectueux.

Les points de vérification des installations électriques

La vérification de la conformité des installations porte sur les mêmes points. Les professionnels les désignent sur leur rapport de vérification. Ces points sont : la prise de terre ; les conducteurs de terre ; le conducteur principal de protection, le fil qui relie le tableau à la prise de terre, la liaison équipotentielle, etc. Cette fiche peut être trouvée sur les sites spécialisés.

L’importance de la conformité de votre installation électrique

Faire un contrôle électrique de son logement est important pour vérifier sa conformité et ainsi éviter tout risque pour les habitants. Votre installation doit respecter la norme NF C 15-100. C’est une norme qui réglemente les installations électriques dans les bâtiments à usage d’habitation. Elle liste les obligations de sécurité des personnes et des biens relatifs au circuit électrique installé. Cette norme régit tout le circuit des prises aux interrupteurs en ne passant pas les dispositifs, disjoncteurs, etc.

Quelques conseils

Il ne faut pas oublier qu’en tant que vendeur ou bailleur, il est impératif de remettre le diagnostic électrique afin d’éviter les expositions à certains risques : les brûlures, électrocutions, les incendies d’origine électrique, etc. Dans le cas où l’acquéreur ou le locataire découvre une installation défectueuse, il peut engager votre responsabilité. Pour le vendeur, le motif devant le tribunal de grande instance sera pour vice caché, défaut d’installation. Pour le bailleur devant le tribunal d’instance, ce sera également les mêmes motifs. Ainsi pour vérifier la conformité de son installation il faut faire appel à un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.